Depuis l’été, quand on arrive aux Béguets, il y a de l’animation : un tractopelle qui fait des allers-retours, une bétonnière qui tourne en permanence, du bruit, des hommes qui pelletent, qui mesurent, qui jurent et qui rient. Jour après jour, ça pousse, ça monte, ça grimpe, ça se remplit, bien plus vite que le blé, semé à côté, par les paysans. C’est que le nouveau bâtiment sort enfin de terre, après une année d’imagination collective, de gestation intérieure par les responsables du Foyer, de plans et de paperasses administratives.

Depuis septembre, nous sommes dans les fondations et beaucoup s’étonnent des techniques utilisées : fondations romaines, briques Monomur, isolation de la dalle avec du liège et de la pouzzolane (roche volcanique), dalle en béton de chaux. L’objectif est un bâtiment en Basse Consommation d’Énergie avec les matériaux les plus propres et les plus proches possibles. Et oui, même dans l’Allier, on reste à la page des techniques les plus modernes et écologiques!

Et déjà les travailleurs se projettent dans la suite : ossature bois pour les murs, avec remplissage en paille des Béguets, murs en terre, enduit à la chaux-chanvre, etc. Gare à vous quand vous repasserez aux Béguets, le paysage aura bien changé!

Pouzzolane

Pouzzolane

Coulage de la dalle

Coulage de la dalle

Et les travailleurs? Pensez-vous, vous qui êtes si friand d’Humain. Il y a Jean, compagnon tailleur de pierre de métier. Le bâtiment, il connaît. Il a fait le Foyer il y a deux ans et a préparé tout le chantier en amont. Véritable force de la Nature, il faut s’accrocher pour le suivre. Avec lui, on retrouve Julien, maraîcher biodynamiste, installé depuis une dizaine d’années à Saint Menoux. Il laisse un temps son projet pour réaliser son autre rêve, celui de construire des maisons (Il a déjà fait la sienne.). Et Sylvain, qui a fait le Foyer l’an dernier. Il est à la fois paysan, musicien, comédien. Il cherche son chemin, a choisi de s’investir quelque temps au Foyer et a trouvé, via le chantier, un moyen de le réaliser.

Et bien sûr des bénévoles qui veulent rejoindre l’aventure le temps de quelques heures, une journée, une semaine. Car vous l’aurez compris, l’ambiance est belle et ça donne envie à tous de participer à cette fête.

Comment