Les étudiants de l'année d'approfondissement en eurythmie ont travaillé le Jeu du Paradis, d'une tradition d'Oberufer. Joués et chantés, frais et naïfs, ce jeu propose des images profondes et vraies, qui replacent l'homme moderne devant la réalité de sa condition.


Séparé du monde des dieux, confronté à l'angoisse, la peur, l’errance, la mort..., il est aussi pleinement libre de choisir la direction qu'il veut donner à ses actes et de reconquérir son lien à ce monde perdu...